yaimaJe sais que mon confrère Frédéric a du faire la chronique de cet album par le passé mais je n’ai pas voulu la lire. Non, j’avais juste besoin de trouver un album qui apporte une certaine ambiance à un moment et en cherchant dans Bandcamp, je suis retombé sur celui-ci.

Je ne vais pas forcément parler de style, de technique musicale mais de ressenti. C’est finalement ce que je recherchais et que j’ai trouvé dans cet inclassable. En effet, ça m’a fait penser un peu à du Dead Can Dance, bien que je ne sois pas un fan totalement de ce groupe. J’ai ressenti des choses proches d’un album de Peter Bourke et Lisa Gerrard qui me suit depuis quelques années déjà. C’est à la fois une ambiance calme, dépaysante avec cette petite pointe d’exotisme. Il faut pour cela une voix et ici c’est celle de Pepper Proud. Il faut aussi un travail sur les percussions, celles de Jeff Kimes. Enfin, il faut des instruments qui conviennent à créer ce moment unique et là, c’est Masaru Higasa. Pourtant c’est moins sophistiqué que la voix de Lisa Gerrard. Pour moi, la comparaison s’arrêtera là.

En effet, c’est un peu plus pop, marqué par des consonances plus celtiques, folk, tout autant qu’asiatiques, orientales et finalement néoclassiques. J’ai retrouvé ce qui m’avait séduit, par exemple, chez Cécile Corbel par le passé. Et j’ai du mal à détacher un morceau du reste, tant cela me paraît un tout, comme une sorte de voyage qu’il ne faut pas arrêter. Qu’importe finalement d’essayer d’analyser les arrangements créés par ce même Higasa. L’auditeur doit simplement se poser, appuyer sur ce petit triangle noir et se laisser guider par son propre imaginaire. La magie a fonctionné pour moi et je n’en demande pas plus. A y réfléchir un peu plus, c’est peut-être un peu de ce qui m’attire dans le trip-hop, mais ici poussé dans l’épure, dans l’ambient. Dans le brouhaha du monde moderne, c’est un petit bonheur de trouver ainsi une parenthèse musicale, que j’essaie de partager en quelques mots qui ne toucheraient pas qu’un mélomane, mais simplement un coeur « humain ».

Produit par Masaru Higasa, textes de Pepper Proud, Instrumentation par Masaru Higasa et Jeff Kimes, enregistré et mixé par Jake Perrine.

  1. Winter – Intro , 2. Our Game , 3. It’s Written In The Wind , 4. Spring & Summer , 5. May You Open , 6. Inner Worlds , 7. Arise , 8. Waking From Sleep , 9. Follow The Heart , 10.
    The Air, The Oil, The Water, The Soil , 11. Fall , 12. Time Is All We Have , 13. The Sacred , 14. Winter – Outro
Publicités