massivemezzanineA l’origine du mouvement Trip-Hop, on retrouve le groupe Massive Attack. Et parmi les nombreux albums de leur carrière, l’un d’entre eux a été encensé par la critique et par le public : Mezzanine. Et pourtant il marque l’un des tournants de l’évolution musicale de ce collectif.

A l’origine de Massive Attack, il y a le collectif de DJ The Wild Bunch, créé à Bristol et repéré par Cameron McVey, mari et manager de la chanteuse Neneh Cherry, à la fin des années 80. On retrouve trois membres qui sont, Robert Del Naja alias 3D, Grant Marshall alias Daddy G, et Andrew Vowles alias Mushroom auxquels s’ajoute épisodiquement Adrian Thaws alias Tricky. C’est en 1991 que sort leur premier album, Blue Lines qui pose les bases du mouvement Trip-Hop. On retrouve une rythmique hip-hop mêlée à des sonorités électroniques et jazz le tout dans une ambiance planante. L’album se fait connaître avec le single Unfinished Sympathy chanté par Shara Nelson et dont les clips est particulièrement remarqué sur MTV et autres chaines musicales. Mais paradoxalement, le groupe se sépare de son producteur et de sa chanteuse. Faisant ainsi évoluer leur style, ils enregistrent en 1994 l’album Protection qui sera remixé par Mad Professor en No Protection. Le style fait des émules sur la scène de Bristol et ailleurs. Déjà apparu sur le premier album, le chanteur de reggae Horace Andy est encore présent sur quelques uns des titres de l’album.

Mais le changement fait partie de la vie de ce groupe et c’est vers d’autres horizons que Massive Attack part pour un troisième album. C’est aussi une source de tensions grandissantes au sein du groupe qui avait déjà connu le départ définitif de Tricky. L’album prend le nom de Mezzanine et la pochette impressionne par son insecte d’un noir profond sur un blanc immaculé. Tout commence avec un puissant son de basse sur Angel et des distorsions en fond sonore. L’ambiance est sombre, pesante pour se libérer peu à peu à mesure que le chant progresse et devient planant. Les guitares prennent de l’envergure donnant une tonalité plus rock au morceau. Risingson continue sur cet aspect planant mais avec un sample distordu en fond. Le single Teardrop revient à plus de légèreté avec la voix d’Elizabeth Fraser. Le clip avec le fœtus marquera également les esprits. Inertia Creeps nous emmène sur des rivages orientaux mais aussi plus rock avec le retour des sons de guitare électrique distordus. Le rythme est plus hypnotique avec des percussions très présentes. Après ce moment prenant, l’instrumental Exchange marque une pause par sa lenteur et sa légèreté même si la basse et la batterie tiennent une place de choix dans le morceau. Une pause de courte durée car Dissolved Girl nous emmène dans son mystère avec la voix de Sara Jay. Le morceau prend son envol peu à peu jusqu’à un break de guitare saturée. Après ce moment proche du rock et du big beat, Horace Andy nous ramène vers un morceau plus proche des origines du groupe même si les arrangements empruntent encore des sons saturés et distordus. La tonalité du morceau reste sombre à l’image de tout l’album. Elizabeth Fraser est de retour sur Black Milk dont la ligne de basse répond sourdement à la voix planante de la chanteuse. Mezzanine vient avec son intro hypnotique et sa basse puissante nous garder dans cet univers étrange créé par le groupe. Group Four se rapproche d’expérimentation électronique par son intro et son déroulement avec les superpositions de voix, les décalages rythmiques. C’est sans doute le morceau le moins « accessible » de l’album. Un album qui se clôt par une reprise d’Exchange avec la voix d’Horace Andy cette fois.

Si l’album prend une nouvelle orientation, ce sera également le cas de Mushroom qui quitte le groupe en 1999. Le groupe enregistre quelques bandes originales de films tandis que 3D et Daddy G tentent de composer un nouvel album. Mais après de nombreux enregistrements, ils se perdent totalement dans ce qu’ils font et Daddy G finit par quitter le groupe, laissant 3D finir ce qui sera 100th Window. De nombreux guests prestigieux donneront de l’éclat à cet album qui a pourtant eu moins de succès que Mezzanine. Après une compilation, un nouvel album est attendu en 2009.

Iceman

Membres : 3D, Mushroom, Daddy G. Chanteurs : Horace Andy, Elizabeth Fraser, Sara Jay, Grant Marshall

1. Angel 2. Risingson 3. Teardrop 4. Inertia Creeps 5. Exchange 6. Dissolved Girl 7. Man Next Door 8. Black Milk 9. Mezzanine 10. Group Four 11. (Exchange)

Publicités